Frais de port offerts dès 50€ de commande - Free Worldwide Delivery on all order over 50€
Comment le papier matifiant est devenu un produit de soin

Comment le papier matifiant est devenu un produit de soin

Au Japon, le papier matifiant est un « must have » qui se glisse dans tous les sacs et les poches des hommes et des femmes. Comme son nom l’indique en japonais, aburatorigami : papier pour ôter le gras, il absorbe excès de sébum et transpiration pour garder un teint frais toute la journée.

Néanmoins, ce papier traditionnel nippon a plus d’un tour dans son sac ! Il ne se limite pas à sa seule fonction de buvard. Il est devenu un véritable complément de soins à emporter partout. Utilisé avant le maquillage, il permet à celui-ci de tenir plus longtemps. Appliqué au cours de la journée par petites touches sur le visage, il absorbe le sébum et la transpiration sans altérer le maquillage. La peau est alors débarrassée de ses excès, ce qui permet de maintenir en équilibre la balance eau/gras afin d’éviter  l’apparition de boutons.

chanvre de manille
Chanvre de Manille, Abaca

Le papier matifiant original est composé d’ingrédients naturels et se désintègre très facilement dans la nature. Il est traditionnellement fabriqué avec de la pulpe de feuilles de chanvre d’Abaca (chanvre de Manille). Un produit 100% naturel et vegan !

De la même façon, on peut se procurer du papier anti-transpirant pour le corps dans tous les drugstores nippons. Similaire au papier matifiant pour le visage, ce dernier est très utilisé pendant la période estivale dont la température est élevée et le taux d’humidité avoisine 90%. Appliqué sous les aisselles ou sur les autres parties du corps, il rafraîchit en un clin d’œil.

Histoire du papier matifiant

Un papier vieux de 1000 ans !

hakuuchigami
Hakuuchigami, feuille de papier Abaca

Fin VIIIè siècle, le Hakuuchigami (feuille de papier pressé) était utilisé par les artisans d’or de Kyoto pour protéger les feuilles d’or lorsqu’ils les martelaient. Ce papier servait également à conserver et séparer chaque fine feuille d’or destinées à orner les temples, paravents et autres objets pour l’empereur.

Les dames de la cour impériale qui recevaient des cadeaux en or enveloppés dans le Hakuuchigami ont remarqué la finesse, la douceur et la capacité d’absorption d’humidité du papier. Elles ont alors eu l’idée d’appliquer les feuilles sur leur visage et se sont aperçues de leurs pouvoirs absorbants. De sorte que, la légende s’est répandue dans les rues de Kyoto, et les coquettes ont adopté le papier magique pour ôter les traces de brillance disgracieuses du visage.

Du Hakuuchigami au aburatorigami

Plus tard, au XVIIe siècle, avec la naissance du théâtre Kabuki (théâtre typique japonais haut en couleurs) et l’apparition du statut de geisha, le papier matifiant est devenu un produit de soin essentiel. Les acteurs transpiraient beaucoup pendant les représentations et n’avaient pas le temps nécessaire entre chaque acte pour faire des retouches de maquillage. Ils ont donc pris l’habitude d’utiliser le papier buvard pour estomper les excès de transpiration et de brillance du visage. Ainsi, leurs fards étaient préservés pendant de longues heures. Par la suite, les geishas et maikos (apprentie geisha), toujours à la quête d’une peau parfaite, se sont vite emparées du secret de « beauté » du kabuki pour garder leur teint frais et impeccable.

Comment fonctionne le papier matifiant

 

fonctionnement papier matifiant
Fonction du papier matifiant

Comment utiliser le papier matifiant

Contrairement aux lingettes qui viennent frotter et assécher la peau, le papier matifiant est doux, naturel, et respecte la flore cutanée.

Papier matifiant utilisé
Papier matifiant utilisé

Il prévient des boutons en aspirant l’excédent d’eau et de sébum sur la surface de la peau. Les pores sont alors désengorgés et la peau retrouve son équilibre eau/sébum.

Il s’applique par petites touches en tapotant les parties du visage concernées. (ne pas faire glisser le papier sur le visage)

Appliqué le matin, juste avant le maquillage, il permet de préparer la peau en absorbant les liquides de sa surface et donc au maquillage de tenir plus longtemps sans « virer ».

Utilisé tout au long de la journée, il rafraîchit le teint et maintient le maquillage en place.

Quel papier matifiant choisir ?

Le papier absorbant comporte de nombreux bénéfices pour la peau à condition qu’il soit traditionnel et 100% naturel. Son petit prix permet à toutes et à tous de s’en procurer.

Depuis peu, nous avons adopté cette gestuelle ancestrale et les marques se sont emparées de cette niche pour nous proposer 1001 versions de papiers matifiants.

Le papier matifiant classique : neutre, 100% naturel, il est généralement composé de feuilles de chanvre ou de chanvre de manille. Le papier matifiant traditionnel est le plus répandu et le moins cher.

Le papier matifiant poudré : recouvert d’une couche de poudre, ce 2 en 1 vient, en plus de ses fonctions absorbantes, déposer un nuage de poudre sur le visage pour matifier et unifier le teint.

Le papier matifiant ciblé : selon votre état de peau, vous pourrez choisir entre les papiers matifiants au charbon, au thé vert, à la soie. Chacun apporte un plus à la peau selon l’ingrédient appliqué. Le charbon pour détoxofier et purifier, le thé vert a des vertus anti-oxydantes et la soie, des qualités hydratantes.

Le papier matifiant avec applicateur : une version très pratique et hygiénique du papier classique puisque il est doté d’un support en éponge. Sa forme ronde, non conventionnelle, s’adapte aux formes arrondies et rebondies du visage qui sont difficiles à atteindre avec un buvard classique.

Shopping

Papier matifiant classique : papier matifiant

Papier matifiant aux ingrédients actifs : papier matifiant au thé vert

Papier matifiant avec applicateur : papier matifiant avec applicateur

Papier matifiant poudré : papier matifiant poudré Sephora

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier

%d blogueurs aiment cette page :