fbpx

L’art du Kobido, le lifting ancestral japonais

Il était une fois, une impératrice japonaise de l’ère Sengoku (XVe siècle) qui se souciait beaucoup de sa beauté et du pouvoir de rester jeune. Lassée de l’Anma (ancêtre du shiatsu venu de Chine) et à la quête de nouvelles techniques de massages rajeunissants, en 1472, elle convoqua les 2 maîtres Anma les plus expérimentés de l’archipel. Les 2 experts ont dû concourir pendant plusieurs mois afin de prouver leur dextérité et efficacité en technique de Kyoku-te (percussions faciales). Au […]

Poursuivre