Frais de port offerts dès 50€ de commande - Free Worldwide Delivery on all order over 50€

Bijin vous dévoile les ingrédients naturels, traditionnels japonais utilisés depuis des siècles pour les rituels de beauté.

Quelques ingrédients phares à découvrir et à essayer via des recettes beauté que vous aurez plaisir à concevoir au fil de mes articles  : yuzu, charbon, rizthé vert, fleur de carthame….

Ingrédients clés traditionnels utilisés pour les soins

La fleur de cerisier, Sakura, fleur symbole du Printemps au Japon. Elle est devenue uns star en parfumerie pour sa senteur unique. Le Sakura est également un ingrédient actif (extrait de feuille de cerisier) reconnu pour ses qualités anti-inflammatoire et de régulation de la mélanine (réduction de la production de mélanine à 35%).

Le saké : les geishas en appliquaient quelques gouttes sur leurs mains afin de les hydrater. Le saké est une boisson riche en acides aminés qui permet d’éviter le dessèchement cutané. Max Factor a lancé SK-II grâce à cette découverte

L’huile de camélia, une excellente source d’acide oléique puisqu’elle en contient plus de 80%, cette jolie fleur est également riche en protéines, glycérides et omégas. Elle servait à se démaquiller, à hydrater et à revitaliser la peau et les cheveux. On la retrouve dans les shampoings, crèmes et huiles démaquillantes

Le yuzu, très riche en vitamine C, puissant antioxydant, il était utilisé pour son action anti-inflammatoire et en plus il illumine le teint. Depuis peu, les marques de soins l’incluent dans leurs lignes pour sa senteur unique et ses vertus tonifiantes

La soie, les dames de la cour du Moyen Age se frottaient le visage avec des étoffes de soie pour adoucir et affiner le grain de peau. La soie a des propriétés hydratantes et fortifiantes grâce à la séricine qu’ elle contient (protéines de soie). Elle est très présente dans les formulations de shampoings et de crèmes anti-âge

L’azuki ou haricot rouge, moulu sous forme de poudre, est utilisé depuis le VIIIe siècle. Il servait de nettoyant et d’exfoliant. La poudre d’azuki nettoie et resserre les pores grâce la saponine qu’il contient et traite également l’acné

Le thé vert et matcha aux exceptionnelles vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires est omniprésent depuis de siècles. Les samouraï l’utilisait comme remède immunitaire. Très riche en polyphénols, le thé vert agit sur la luminosité et l’éclat du teint. L’huile de graines de thé vert, riche en acides oléiques est utilisée pour nourrir la peau et les cheveux, elle entre dans la composition de soins antioxydants et nourrissants

Le konjac utilisé depuis le VIe siècle est riche en fibres, céramides et a des pouvoirs détoxifiant. Il est utilisé dans la pharmacopée japonaise pour ses vertus nutritionnelles. Quant à l’éponge, très en vogue depuis quelques années, elle existe depuis plus de 100 ans pour le bain des nourrissons pour sa douceur et ssa neutralité

Le charbon, binchotan ou takesumi sont des puissants détoxifiants et purifiants. Le takesumi (charbon de bambou) est 10 fois plus absorbant qu’un charbon classique. Ils sont traditionnellement utilisés pour filtrer et purifier l’eau depuis le XVIIe siècle. On peut les retrouver dans les gammes de soins pour peaux à problèmes ou en cure détox

Le Kombu, algue brune japonaise découverte au VIIIe S, riche en vitamines et minéraux : iode, potassium, magnésium et calcium. Elle recharge les cellules en oxygène et stimule le collagène. Très appréciée dans les soins anti-âge

La poudre de coquillage (nacre en poudre), riche en fer, calcium, magnésium et zinc, elle renforce les os et fortifie l’organisme. Les japonais l’intègre dans la poudre de riz pour illuminer le teint et rendre la peau plus tonique. Elle permet la régénération cellulaire et réduit les éruptions cutanées. Actuellement, on la retrouve dans les maquillages et soins pour renforcer les parties kératinisées et ajouter une touche de luminosité aux couleurs

Le son de riz, komenuka, au XVIIe siècle était déjà utilisé comme lotion anti-âge (l’eau bouillie restante du riz cuit) il élimine les imperfections, prévient les rides et rajeunit la peau. Riche en vitamines E, B il contient plus de 70 antioxydants. L’industrie l’intègre dans les nettoyants visages et les masques

Le Shiso, plante utilisée en médecine traditionnelle pour ses vertus anti allergisantes et en cuisine pour ses saveurs de cannelle et de mélisse. Sur la peau, le shiso est un allié hors paire, il prévient et traite les allergies cutanées. Il a également des actions anti-inflammatoires et apaise les peaux irritées.  Antiseptique et antibactérien, les feuilles de shiso servaient à conserver la viande autrefois. Cerise sur le gâteau ! elle est riche en oméga 3

Le Cyprès du Japon, Hinoki, est la senteur qui émane des temples bouddhistes et des Onsen (sources thermales). Ses propriétés anti-viral, relaxant et décongestionnant en font un ingrédient de choix pour les soins du corps ou le bain

Le Gettou, plante originaire d’Okinawa aux forts pouvoirs anti-âge. Il est concentré en anti-oxydants et renforce les connexions inter structurelles de la peau. L’huile de Gettou a la particularité de détruire l’oxygène réactif, celui qui oxyde les lipides présents dans l’épiderme. Résultats : une peau tonifiée et en meilleur santé

Le Wakame, algue brune essentielle dans la cuisine japonaise, et véritable cure de jouvence pour le corps et la peau. En effet, cette algue est anti-oxydante (bloque les radicaux libres), agit sur le renouvellement cellulaire en synthétisant le collagène et l’élastine pour une peau ferme et rebondie

L’Ashitaba, ou feuille de demain, très riche en vitamine B12 et en chalcones (antibactérien et anti-inflammatoire). Cette feuille a le pouvoir d’élargir les coronaires en augmentant la tension et en améliorant la circulation sanguine. Appliquée sur la peau, elle améliore la qualité des tissus cutanés. Présente dans les soins anti-âge

Le champignon Reishi (genoderma lucidum), aussi appelé « champignon de longévité » très utilisé dans la pharmacopée traditionnelle japonaise (depuis plus de 2000 ans). Il a le pouvoir de fortifier le Ki (énergie vitale), le système immunitaire et de lutter contre la fatigue. Sa forte concentration en polysaccharides (glucides complexes), et notamment en bêta-glucanes contribuent à l’augmentation des globules blancs, donc à prévenir les inflammations cutanées et à maintenir le taux d’hydratation au cœur de la peau. Il contient également des antioxydants, vitamines, minéraux, et acides aminés qui boostent le renouvellement cellulaire. Appliqué sur la peau, il améliore l’autoprotection, atténue et calme les inflammations. La marque japonaise Menard a été la première à utiliser le Reishi dans ses compositions en 1986 dans ses lignes anti-âges

Benibana (fleur de Carthame des teinturiers), beni (lèvres) hana (fleur), traditionnellement utilisée pour teindre les tissus en jaune ou rouge (kimonos) et colorer les lèvres de rouge. L’huile de carthame est très utilisée en cosmétiques pour ses vertus anti-vieillissements car elle a des propriétés anti-oxydantes, vasoconstrictrices, réparatrices et émollientes. Riche en acide linoléique (oméga 6)qui représente 79% de sa composition, en acide oléique (oméga 9), des vitamines E et K et en flavonoïdes. L’huile de carthame et couramment utilisée pour les cheveux abîmes et les peaux sensibles et peut être appliquée sur les zones fragiles et fines du visage telles que le contour des yeux et des lèvres pour ses actions régénérantes et nourrissantes

Chèvrefeuille du Japon ou Kinginka, traditionnellement utilisé en médecine chinoise, le Kinginka est extrêmement concentré en polyphénols. Les vertus anti-oxydantes et captatrices de radicaux en font un ingrédient de choix pour les marques de beauté japonaises telles que Kanebo et Shiseido. La fleur a également des propriétés anti-bactérien, anti-inflammatoire et antiviral. Utilisée en cosmétologie, elle renforce la barrière protectrice de la peau en améliorant le contact entre les cellules de l’épiderme

Kakyoku ou buisson ardent (pyracantha), fait partie des ingrédients rarement utilisés en cosmétiques. Ces petits fruits rouges sont riches en protéines, en acides aminés, en vitamines et en minéraux. L’extrait possède des propriétés émollientes et hydratantes. Il est utilisé en Chine depuis le VIIIe siècle pour hydrater la peau. Kanebo est le premier à avoir introduit cet ingrédient dans sa ligne anti-âge

Cet article a 2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier